Le sermon en wolof de la prière du vendredi 29 janvier 2016 à la Grande Mosquée de TOUBA, soit le 18 du mois de Rabi’u-th-thânî a été prononcé par Serigne Mame Mor Mbacké.
Il a commencé par montré que le combat pour la défense de l’Islam a toujours été mené par le Prophète (Paix et Salut sur Lui) lui-même et ensuite par ses khalifes.
Il en a été toujours ainsi. Cheikh Ahmadou Bamba n’a pas été en reste. En tant qu’héritier du Prophète (Paix et Salut sur Lui), c’est donc compréhensible qu’il soit 
attaqué par les ennemis de l’Islam. De nos jours la défense de notre Cheikh ne peut passer que par le savoir et la communication. Il a rappelé certains vers de Serigne TOUBA qui illustrent le sort de tout téméraire qui décide de se confronter à lui. Il est revenu sur l’importance et la vertu de la science demandant de ce fait l’engagement de tous pour la recherche de la science. Le grand combat se situe aujourd’hui dans l’éducation et l’enseignement des enfants.



Réactions :

Publier un commentaire

 
Top