Résultat de recherche d'images pour "Serigne Mbacké Bousso"

Des hommes autour de Serigne Touba...
Que retenir de Serigne Mbacké Bousso !
Il ne fait aucun doute que Serigne Mbacké Bousso est un homme exceptionnel. Pourquoi est-il si exceptionnel ? Parce que durant tout son séjour terrestre il n’a agi qu’en qualité de serviteur, conformément à ce qui sied à Dieu, au Coran et à la Sunna. Il ne s’est jamais écarté du Coran et de la Sunna. De tous les contextes, Cheikh Mbacké Bousso a toujours gardé cette ligne de conduite. Il s’est toujours attaché à une obéissance sans faille et à une morale issue du Coran et de la loi religieuse. Homme d’aspiration vive et précoce, Cheikh Mbacké Bousso fut un ascète, très tôt inspiré par Serigne Touba qui fut son initiateur et son « géniteur » spirituel. Homme de science, Cheikh Mbacké Bousso fut un doctrinaire de haut vol, à la science profonde, perçante et au vocabulaire précis et pédagogique. Il a été de ceux qui ont contribué à conféré à la "Mouridiyya" sa dimension de voie dont la science est un des piliers . Son enseignement a connu un retentissement partout dans le monde musulman. Son nom fut cité partout dans le monde musulman comme référence du savoir. Poète, écrivain, Serigne Mbacké est d’une dimension intellectuelle exceptionnelle dont la pensée n’a jamais tarie. Cheikh Mbacké Bousso n’était pas seulement un homme science, mais un lettré, car il s’intéressait à la science dans sa globalité. Il a écrit sur les sciences liées à la loi de la nature, comme il écrit sur les sciences liées à Dieu. Quel étonnant homme de science ! Homme de science, d’une haute culture, mais dont le cœur est enflammé par l’amour de Dieu, et dont l’âme fut humble grâce à l’observation permanente de la présence de Dieu et à la pratique de la mention de Dieu. Serigne Mbacké Bousso parlait Dieu aux hommes leur rappelant les limites et les interdits. Son discours fut conforme à son comportement. La preuve : ses vertus, sa piété, sa volonté de protéger la législation de Dieu et Ses interdits n’ont pas de limite. Lorsque tu le contemples sur sa morphologie humaine, c’est l’état d’un homme dont le corps fut assujetti à l’adoration et à la dévotion. Serigne Mbacké Bousso était le modèle parfait de la dévotion exclusive à Dieu.

Mouhammadou Moustapha Diop
Réactions :

Enregistrer un commentaire

 
Top