Résultat de recherche d'images pour "sokhna diarra bousso"
Sokhna Mariama Bousso est née vers 1833 d’une ascendance noble, religieuse dont l’appartenance à la lignée chérifienne est attestée. De sa mère, elle reçut une éducation coranique et fut initiée aux sciences religieuses (Jurisprudence, Théologie, Politesse légale,..). Son intelligence et sa détermination l’on amené à se parfaire elle-même en s’appliquant. Elle fut ainsi synonyme de piété et de sainteté, ce qui lui a valu le titre de voisine de Dieu (JAARATULAH) avant même de quitter ce bas monde.
Cependant, Son endurance dans sa quête du savoir et dans l’adoration de Dieu ne l’a aucunement empêché d’assumer et de remplir pleinement son rôle en tant qu’épouse, mère, et femme dans son ménage. En effet, Confié à Serigne Mor Anta Saly, Sokhna Diarra était une femme soumise qui exécutait à la lettre les instructions de son époux sans plainte. Pour exemple, on a entre autres cette célèbre anecdote qui raconte qu’elle a passé toute une nuit debout sous la pluie tenant une palissade. Elle s’occupait également de l’éducation de ses enfants tout en accomplissant les travaux domestiques. Sokhna Diarra avait aussi d’immenses qualités humaines (abnégation, humilité, générosité, gentillesse) qui lui ont permis d’avoir de bonnes relations avec son entourage.
En allant rejoindre son domicile conjugal, elle avait une détermination sans pareille à voir son vœu formulé se réaliser. Elle a allié forces spirituelle et morale pour atteindre son objectif et donné à l’humanité celui qui à lui seul est AbduLahi wa KhadimurRassul. En 33ans, elle réalisa à elle seule une œuvre monumentale qui un siècle après, reste plus vivante que jamais. Porokhane devient témoin de ses valeurs et de son pouvoir avec sa grande mosquée, son institut de formation et le Magal annuel qui y est organisé en son hommage (1er et seul en l’honneur d’une femme).
Erudite, pieuse, digne et responsable, Sokhna Diarra est certes l’illustration de la femme musulmane forte, notre vrai Grande Royale.


(par sokhna Khadija Mbacké)
Réactions :

Publier un commentaire

 
Top