Deux principes fondamentaux, parallèles au demeurant, fondent la vie du Croyant véridique. En effet, de façon concomitante, le fidèle doit, d’un côté, s’attacher à " connaître " Dieu à travers Ses interdictions et Ses recommandations par l’étude approfondie du Coran, des Hadiths et des Sciences Religieuses et, d’un autre côté, s’efforcer de traduire en acte cette connaissance par une pratique constante, fondée sur la Sunna de L’Elu (Paix et Salut sur Lui.)

Dès lors, il est aisé de comprendre combien peut être importante pour un croyant, l’Hagiographie qui nous propose, pour bien conduire notre vie, le modèle des Bienheureux qui, par la grâce de Dieu, ont réussi à mener une existence exemplaire et édifiante à tout point de vue.
Le Maître des Mondes n’a-t-il pas d’ailleurs dit lui-même à son Envoyé (Paix et Salut sur Lui.) ?
"Certes, Nous avons envoyé des apôtres avant Toi. Parmi eux,Retour ligne automatique
il en est dont Nous t’avons conté la vie et parmi eux il en est dont NousRetour ligne automatique
ne t’avons pas conté la vie." S 40 " GHÂFIR " (LeRetour ligne automatique
Pardonneur)V 78
Que pouvons-nous tirer de cette Parole ?Retour ligne automatique
Que c’est Dieu lui-même qui a conféré à l’hagiographie des grands saints, des grands érudits, le statut de source d’inspiration inestimable pour les croyants. Ils peuvent en tirer des faits édifiants, des exemples de bonne conduite, de constance, de piété, susceptibles de les aider à accéder à la proximité de leur Créateur.
Et, dans la situation du monde actuel et des sociétés humaines où la permissivité, la débauche, la luxure sont devenues la règle générale de conduite, il peut sembler opportun de proposer à la méditation des croyants l’hagiographie de Sokhna Diarra Bousso.
Assurément, son exemple pourra édifier, en particulier, nos sœurs en Islam, sur tout ce que la Vraie Foi attend d’elles en termes de bonne conduite, de comportements, de manières d’être, bref sur tout ce qui doit sous tendre la vie d’une femme, du point de vue de l’Islam.
Cette démarche nous semble d’autant plus fondée que c’est cette catégorie de la société, c’est-à-dire l’élément féminin, qui est la plus vulnérable aux agressions de la "Modernité".

Réactions :

Enregistrer un commentaire

 
Top